A partir de 35 ans, ces médicaments peuvent provoquer un AVC ou une crise cardiaque ! Faites attention !

L’automédication est très pratiquée en France. Ce procédé est plus ou moins dangereux en fonction des médicaments concernés. Mais saviez-vous, que même avec des comprimés qui semblent inoffensifs, cela peut s’évérer très dangereux ?
C’est par exemple le cas des comprimés d’ibuprofène. Cet anti-inflammatoire non-stéroïdien est très souvent utilisé pour soulager une douleur ou une l’inflammation. Mais prendre ce genre de médiaments sans demander l’avis d’un médecin peut être très dangereux pour votre santé.
En effet, selon la recommandation de l’Agence européenne du médicament (EMA), l’ibuprofène augmente le risque de problèmes cardiovasculaires comme l’infarctus ou l’AVC, à partir d’un dosage égal à 2400 mg.
Cette même étude a révélé également que les patients traités à l’ibuprofène avaient un risque de décès 77% plus élevé que ceux qui ont pris un placebo.

Les dangers de l’ibuprofène concernent aussi les reins et le système digestif. Pris à de fortes doses et sur une longue période, il augmente les risques d’hémorragies digestives ou d’hypertension artérielle.

Pour éviter tous ces genres de problèmes, il suffirait d’avoir recours à des méthodes naturelles et non pas à l’automédication !

Une des alternatives naturelles à l’ibuprofène, est tout simple du curcuma, une épice à la couleur orangée.
Avec plus de 600 bienfaits pour la santé, elle aide aussi à lutter contre les différentes douleurs et inflammations.

En voici une recette…